Objets connectés et bien-être (infographie)

Vous et les objets connectés

Lunettes, lave-linge, téléviseurs, montres, systèmes de vidéosurveillance, serrure, fourchette… De nombreux objets du quotidien existent désormais en version « connectée », sous-entendu à Internet. Qu’ils soient directement connectés au Web en Wi-Fi ou bien par l’intermédiaire d’un smartphone (avec lequel ils communiquent en Bluetooth), ces objets prennent une nouvelle dimension. Le consommateur connecté peut ainsi surveiller sa maison, la distance qu’il a parcourue dans la journée et son rythme cardiaque en deux clics sur l’écran de son smartphone. L’univers de la santé et du bien-être est au cœur de cette nouvelle tendance.
Nous avons voulu savoir si vous, lecteurs de Que Choisir, aviez déjà intégré ces nouveaux objets à votre quotidien et quel était votre ressenti. Voici les résultats de notre questionnaire en ligne.

Infographie-objets-connectes
 Les ventes en France

Les professionnels du Web et du mobile sont unanimes : les ventes vont décoller en 2015. À en croire leurs prévisions, les instituts d’étude vont dans le même sens. La moitié des personnes interrogées par Médiamétrie envisagent d’acheter un objet connecté prochainement. GfK, dont nous vous présentons ici quelques chiffres, estime que 350 000 montres etbracelets connectés auront été vendus en 2014, un chiffre qu’il prévoit déjà de revoir à la hausse. Les montres connectées sont les plus connues de ces objets. Les modèles se sont multipliés ces derniers mois (Samsung Galaxy Gear S, LG G Watch R, Sony Smartwatch, Asus Zenwatch, Pebble, etc.), et il faut dire que fabricants et distributeurs se sont passé le mot pour les mettre en avant (publicités, îlots dans les boutiques…). Le prix reste toutefois un frein à leur développement et le premier critère de sélection (Harris Interactive).

Utiles, les bracelets ?

Les bracelets connectés arrivent juste derrière les montres en termes de notoriété, c’est vous qui le dites (1). Moins élaborés que les montres, ces capteurs d’activité comptent vos pas quotidiens, la distance parcourue, les calories brûlées. Ils vous félicitent lorsque votre objectif quotidien est atteint et vous encourage s’il ne l’est pas encore. Certains « surveillent » votre sommeil, d’autres intègrent un cardiofréquencemètre pour prendre votre pouls. Les plus évolués permettent aussi de piloter un lecteur de musique et affichent des notifications lorsqu’on vous appelle ou que vous recevez un SMS sur votre smartphone (ils se rapprochent alors beaucoup des montres connectées).

Vos avis sont très partagés quant à l’utilité de ces bracelets et des autres objets connectés liés à la santé (balances, tensiomètres, thermomètres, etc.). Notez qu’à défaut d’être forcément utiles, ces objets ont au moins le mérite d’être très simples d’utilisation. Les applications « compagnon » à installer sur le smartphone sont généralement bien faites et revêtent même souvent un aspect assez ludique.

La majorité est à peine plus franche en ce qui concerne la protection de vos données personnelles. Faute d’avoir encore mené d’étude précise sur le sujet, impossible de vous rassurer sur ce point. Les fabricants d’objets connectés, en particulier concernant la santé, accumulent des milliers de statistiques sur leurs utilisateurs. Comme de nombreuses applications (toutes ?) de l’App Store ou du Google Playstore, celles des fabricants de bracelets s’intéressent, en plus, aux données personnelles contenues dans votre smartphone (localisation, numéro d’identification de l’appareil, adresse MAC de la puce Wi-Fi, etc.).

Les spécialistes en tête

Aujourd’hui, les taux d’équipement en objets connectés sont encore faibles. Parmi vous, le bracelet est le plus répandu, suivi de la balance et de la montre. Le plus souvent, ces objets ont été achetés sur Internet. Les sociétés spécialisées dans le bien-être connecté tirent leur épingle du jeu à côté des grandes marques d’électronique grand public : elles arrivent largement en tête dans les ventes. Notez que ces spécialistes proposent souvent une gamme plus vaste, avec des produits à tous les prix.

Une satisfaction mitigée

La plupart des utilisateurs ne peuvent plus se passer de leur bracelet, ou de leur montre. Plus de la moitié l’utilise tous les jours, et il semble que vous allez de plus en plus loin dans les fonctions proposées puisque 85 % d’entre nous affirment l’utiliser autant qu’au début, voire plus. Cet enthousiasme concerne a priori les utilisateurs de bracelets et de balances connectés. Les utilisateurs de montres connectées sont en effet moins globalement satisfaits de leur achat.

(1) Enquête réalisée du 27/11/2014 au 4/12/2014 auprès de 831 abonnés à la lettre d’information hebdomadaire de QueChoisir.org

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s