Category Archives: Réseaux sociaux

Rédaction web : 5 notions SEO à connaître d’urgence !

Beaucoup pensent que la rédaction web est comparable à tout autre style rédactionnel, comme celui des journaux ou magazines. Même si toutes ces formes d’écriture véhiculent de l’information au lecteur, elles restent différentes dans la forme et dans le fond.

La rédaction web prend en compte un paramètre supplémentaire : le référencement naturel. C’est pourquoi elle exige du rédacteur une parfaite maîtrise des règles SEO et des exigences des moteurs de recherche. Sans pour autant faire l’impasse sur les attentes des lecteurs.

miniature-article-redacteur

Mais quelles sont les notions SEO à maîtriser pour produire des textes qui plairont tout autant à Google qu’à l’audience du site ?

Un mot-clé par page

Le mot-clé représente la colonne vertébrale d’un article web. C’est autour de celui-ci que se construisent les principaux aspects du référencement naturel.

En effet, un (ou plusieurs) mot-clé placé dans un article permet au moteur de recherche de l’identifier rapidement. Et en fonction de la qualité de ce terme, votre contenu pourra bénéficier d’un meilleur positionnement dans les résultats.

Alors, faut-il en mettre beaucoup dans le texte pour gagner en visibilité ? Pas nécessairement, car le référencement naturel ne suit pas cette logique ! Un tel cas sera qualifié de sur-optimisation. Il est préférable que la répétition du mot-clé principal soit limitée à 3-4 fois dans la page et qu’il soit placé aux bons endroits.

La structure du texte

La structure d’un article doit rester simple et aérée pour faciliter la lecture des internautes et des robots de moteur de recherche.

Commencez par bien organiser votre texte avant de le rédiger, notamment en notant un plan. Cela vous permettra de hiérarchiser les idées pour convaincre le lecteur.

Voici une structure simplifiée que vous pouvez appliquer :

  • Un titre accrocheur qui annonce le sujet développé
  • Une introduction captivante en guise d’entrée en matière. Ceci permet au lecteur d’être fixé à l’avance sur le contenu de l’article.
  • Plusieurs sous-titres qui mettent en avant une argumentation et un exemple (au besoin)
  • Une conclusion ouverte

 

Et n’oubliez pas de placer l’information clé au début de l’article pour captiver l’attention du lecteur dès les premières lignes.

Les endroits stratégiques où placer le mot-clé

Vos mots-clés doivent être placés judicieusement dans l’article pour bénéficier d’un meilleur positionnement dans les moteurs de recherche :

  • Le titre
  • La première phrase de l’introduction
  • Au moins un sous-titre
  • La conclusion
  • La meta-description (si vous êtes aussi chargé de l’écrire)

L’importance du champ sémantique

Avec les dernières mises à jour de l’algorithme Panda de Google, il est recommandé d’utiliser le champ sémantique inhérent au mot-clé. En effet, le moteur de recherche tient compte de la qualité du texte et sait distinguer les synonymes ainsi que les expressions associées à un thème.

Au final, ce qui est meilleur pour votre audience et aussi très bon pour le référencement naturel.

La taille du texte

Voici une question qui revient constamment et sachez que non, la taille ne compte pas. Soyons honnête, si vous souhaitez écrire un article avec un minimum d’informations de qualité, vous devrez bien utiliser 300 mots. Si ces 300 mots apportent de la valeur ajoutée aux internautes, pourquoi en ajouter ? Et si vous avez besoin de 2 000 mots, alors rédigez 2 000 mots !

Mais ne vous focalisez jamais sur la taille. Seules les notions abordées précédemment et la qualité du contenu importent aux yeux de votre audience et de Google.

Pour faciliter la lecture et proposer du contenu de qualité à votre audience, ainsi qu’aux moteurs de recherche, il faut faire preuve de parcimonie et de structure. Le mot-clé ne doit pas être utilisé à toutes les sauces, mais placé aux endroits pertinents de votre article. Le mieux reste toujours de privilégier la qualité au détriment de tout le reste. C’est ce qui vous assurera la fidélité des lecteurs. Et plus ils reviendront, plus vous remonterez dans les résultats de recherche.

Publicités

Les 10 règles d’or pour rater sa transformation digitale

En quelques mois la transformation digitale s’est invitée dans l’agenda des dirigeants d’entreprise. Peur de « l’uberisation » (arrivée soudaine de nouveaux acteurs agressifs), incertitudes économiques, nouvelles exigences des consommateurs… Face à ce contexte, réussir sa transformation digitale est devenu un impératif. Pour autant les pièges d’une transformation digitale sont nombreux. Basées sur sept années d’expériences en transformation digitale vécues « de l’intérieur », voici les 10 règles à suivre pour rater une transformation digitale à coup sûr.

1/ Face à la technologie, te crisper tu devras

« Je ne veux pas que les employés puissent accéder à un réseau social, ou travailler à distance. Ils vont perdre en productivité ! » L’utilisation des nouvelles technologies fait déjà parti du quotidien des consommateurs, l’entreprise doit donc s’aligner sur ces nouveaux usages. Le déploiement des nouvelles technologies au sein de l’entreprise doit être piloté et accompagné pour garantir une bonne utilisation. Ces nouveaux outils déclencheront de nouveaux comportements qui faciliteront la transition digitale.

2/ Le parcours consommateur, de coté tu laisseras

« Je ne veux pas aller sur les media sociaux, cela va augmenter le travail du service client, en plus je devrai certainement embaucher un Community Manager. Les publicités TV permettent de travailler suffisamment la relation conso, et ont un impact mesurable en point de vente, ce qui n’est pas le cas du digital. » Le parcours d’achat des consommateurs n’est plus linéaire et uniforme. Le service marketing doit travailler l’ensemble des points de contact utilisés par les consommateurs. Il doit s’aligner sur les nouveaux usages des consommateurs et trouver un modèle publicitaire digital efficace qui intègre ces nouvelles technologies.

3/ La formation, obliger tu devras

« J’ai organisé une formation digitale généraliste et obligatoire pour tous les salariés. Il y a aussi un module en ligne sur lequel on va pouvoir suivre les statistiques de participation de chaque employé. C’est déjà bien suffisant ! » Le digital n’est pas un un ensemble de théories, mais une pratique à intégrer dans le quotidien des salariés. Les formations augmentent la culture générale des employées, mais elles doivent être accompagnées d’exercices pratiques et d’études de cas réels et récents afin d’intégrer ces nouvelles pratiques dans le quotidien des salariés.

4/ Embaucher un Chef Digital Officer, tu te dépêcheras

« Un CDO arrive pour réaliser la transformation digitale. Il a déjà un plan stratégique sur 5 ans, et un ROI prévisionnel pour chaque action. » Le CDO peut faciliter la transformation digitale, mais le Directeur Général et l’ensemble des employés doivent s’emparer du sujet. Avec la rapidité des évolutions technologiques actuelles, il est illusoire de définir une vision stratégique à plus de 18 mois. A cause de la nouveauté du domaine et de la spécificité de chaque entreprise, le ROI des actions n’est souvent mesurable qu’à postériori.

5/ Le recrutement d’experts, tu éviteras

« Pour faire du digital, il suffit d’être jeune et d’avoir envie d’apprendre. N’importe quel cadre motivé peut donc devenir Digital Manager, et nous éviter un nouveau recrutement. » Le digital devient de plus en plus complexe, et nécessite des années de pratique pour être maîtrisé. L’intégration d’experts dans l’entreprise permet d’accélérer la courbe d’apprentissage et la diffusion des bonnes pratiques en interne. Cela permet ainsi de rattraper un retard éventuel sur les concurrents.

6/ Les Top Managers, tu ignoreras

« Les Managers n’ont pas besoin d’être accompagnés individuellement par un expert du digital. Ils sont forcément au courant des dernières évolutions technologiques de leurs métiers. » Les managers ont souvent une expérience approfondie d’un métier, mais les usages et les pratiques des métiers sont en train de changer. Le rôle des managers est crucial pour la diffusion du digital au sein de leurs services. Ils doivent donc être accompagnés individuellement pour détecter et combler d’éventuelles carences dans le domaine du digital.

7/ Les RH, point tu n’impliqueras

« Un entretien RH annuel suffit pour fixer les objectifs. Seuls les experts du digital peuvent travailler sur le sujet et apporter leur pierre à l’édifice. » Les évolutions technologiques et les modifications des comportements sont extrêmement rapides. L’entreprise doit gagner en vélocité. Cela passe par la fixation d’objectifs individuels à court terme, et l’implication de tous les services dans les projets liés au digital. Le digital ne peut pas être le combat d’une seule équipe.

8/ Tes processus internes, point tu ne changeras

« Nos processus ne sont pas parfait, mais depuis le temps tout le monde sait comment ils fonctionnent. » L’accès à la data, la rapidité de traitement et de diffusion de l’information sont les avantages concurrentiels de demain. L’informatisation et la simplification des processus sont des chantiers indispensables pour gagner en vélocité dans un monde qui accélère.

9/ La communication transparente, tu éviteras

« La transition digitale cela n’intéresse que le marketing. Je ne veux pas que mon entreprise communique sur les réseaux sociaux, blogs et autres comptes Twitter. » Dans un monde ultra-connecté, les consommateurs et les salariés veulent une communication authentique, transparente et rapide. Maîtriser les codes d’une communication digitale interne ET externe est une compétence à acquérir dès que possible.

10/ Un eco-système, point tu ne développeras.

« La grande majorité des start-up sont tenues par de jeunes idéalistes qui feront faillite dans quelques mois. Cela ne sert à rien d’investir dedans, de toute façon il y a certainement déjà une start-up américaine qui doit faire la même chose. » L’innovation digitale est souvent portée par de petites structures, et l’entrepreneuriat est en pleine expansion en France. La détection de technologies early-stage permet de mettre en place des partenariats et de tester de nouveaux outils sur-mesure qui seront peut-être les avantages concurrentiels de demain.

  • Le confidentiel :

 

Pierre-Alexandre MESSNER

Diplômé de l’ESSEC, Pierre-Alexandre MESSNER est consultant en marketing digital. Il a été Digital Manager pour de grandes marques FMCG pendant 5 ans. En 2016 il a créé l’agence Web Sparkler pour accompagner les marques et les professionnels du marketing dans leurs stratégies digitales. 

 

5 TACTIQUES SEO QUE VOUS DEVRIEZ COMMENCER À APPLIQUER IMMEDIATEMENT !

seo techniques optimisation pour les moteurs de recherche

Le référencement n’est pas le sujet favori de tout le monde, je sais. Mais si vous voulez que votre contenu soit bien classé sur les moteurs de recherche, travailler le SEO de votre site web est une incontournable nécessité.

Pour rendre le processus d’optimisation de votre contenu un peu plus facile, je vous ai concocté cette liste de : cinq tactiques SEO que vous devriez commencer à appliquer immédiatement !

1. UTILISEZ LES BALISES « HEADING TAGS » POUR PRÉSENTER VOTRE CONTENU

Cela peut sembler compliqué, mais croyez-moi – ça ne l’est pas. Les balises heading tags sont tout simplement des titres utilisés pour indiquer à Google et à vos lecteurs de quoi parle votre contenu. Présentes au nombre de six, elles permettent de mieux hiérarchiser vos contenus en indiquant les titres, les sous-titres, les rubriques, les axes d’argumentation, Etc.

Dans le code HTML de votre page, les balises heading tags vont ressembler à quelque chose comme ceci : <h1> Ceci est mon titre </ h1>. Si vous voulez que votre contenu soit bien classé sur les moteurs de recherche, je vous recommande fortement d’utiliser des titres uniques et non dupliqués.

Voici un rapide aperçu de comment utiliser les heading tags pour obtenir un bon classement de votre contenu :

Balise de titre H1 : Chaque page doit avoir un titre H1. Ce sera généralement le titre de votre page ou de votre article de blogue et il est important à la fois pour le positionnement sur les moteurs de recherche et pour l’expérience de l’utilisateur.

Balise de titre H2 : ce sont en général des sous-titres qui vont servir a diviser votre texte en blocs d’information distincts ou en paragraphes. Ils aident vos lecteurs à comprendre la progression logique de votre contenu et permettent aux moteurs de moteurs de comprendre les principaux thèmes de votre page.

Balise de titre H3, H4, Etc. : Il s’agit en fait des sous-rubriques. D’une manière générale, les balises H1 et H2 sont celles sur lesquelles vous devriez vous concentrer le plus. Toutefois, des articles plus longs peuvent bénéficier de l’utilisation de ces sous-titres pour mieux structurer et aérer le texte.

2. RÉDIGEZ UN CONTENU PLUS LONG

Avant, il était possible d’écrire un texte court (moins de 400 mots), autour du mot-clé cible et obtenir un bon classement sur les moteurs de recherche. Mais de plus en plus, Google montre une nette préférence pour un contenu textuel plus long, susceptible de couvrir un sujet plus en profondeur.

Selon une récente étude SEO & référencement de Searchmetrics, le nombre moyen de mots des pages bien classées est d’environ 1285. Donc, si vous voulez que votre contenu soit bien positionné sur les moteurs de recherche, assurez-vous qu’il couvre bien le sujet traité.

Ne vous attardez pas trop sur atteindre un nombre de mots précis, assurez-vous juste d’offrir des informations de qualité et des points de vues uniques.

seo et referencement etude de serchmetrics

3. ASSUREZ-VOUS D’UTILISER UNE VARIÉTÉ DE MOTS-CLÉS ET D’EXPRESSIONS PERTINENTES DANS VOTRE CONTENU

Au cours des dernières années, nous avons vu un énorme changement s’opérer dans la manière d’utiliser les mots-clés. Tandis que l’utilisation de mots-clés dans les balises meta, dans les balises de titres et dans le corps du texte reste importante, Google veut maintenant voir que vous utilisez une grande variété de termes et d’expressions connexes, en lien avec le sujet que vous traitez.

D’ailleurs, Searchmetrics a constaté lors de sa dernière étude SEO & référencement que ce point est de plus en plus important pour bien se positionner sur les résultats de recherche Google. Par termes et expressions connexes, je désigne des mots qui seront naturellement inclus si vous couvrez un sujet en profondeur. Par exemple, si vous écrivez sur le web design, vous allez naturellement inclure des mots comme Internet, site web et design.

Si vous avez besoin d’une aide supplémentaire pour vous assurer d’inclure différentes expressions et termes liés, je vous recommande d’utiliser l’outil de suggestion de mots-clés basé sur Google Suggest. Cet outil vous propose en temps réel pendant que vous tapez votre requête une liste de 10 mots ou expressions se rapprochant de votre recherche ; à vous ensuite de sélectionner dans la liste ce qui vous intéresse le plus.

Voici l’exemple d’une recherche sur Google Suggest, effectuée avec le mot-clé « référencement » :

outil google suggest mots-cles referencement naturel

4. ASSUREZ-VOUS QUE VOTRE SITE S’ADAPTE AUX APPAREILS MOBILES

Vous avez probablement entendu parler de la récente décision de Google qui a fait de l’adaptabilité mobile un facteur de classement sur son moteur de recherche. Cette mise à jour de l’algorithme Google a été désignée par certains par le terme ‘Mobilegeddon‘. Pour l’expliquer simplement, depuis avril 2015, les sites non adaptés à l’affichage sur tablettes et smartphones auront, beaucoup de mal à atteindre un bon classement dans la recherche mobile !

Pas sûr si votre site est mobile-friendly ? Utilisez le test de compatibilité mobile de Google. S’il s’avère que votre site n’est pas en design adaptatif, envisagez de passer à une conception de site qui l’est. Si vous avez un site WordPress, il est possible d’utiliser un plugin gratuit comme Jetpack pour convertir instantanément votre thème à une conception adaptative !

sites en web design adaptatif outil verificationde google

5. UTILISEZ DES LISTES ET DES ÉLÉMENTS INTERACTIFS POUR STRUCTURER VOTRE CONTENU

Nous savons depuis longtemps que le fait d’avoir des textes aérés, bien structurés et faciles à lire améliore grandement l’expérience des utilisateurs. N’hésitez pas à y intégrer des éléments multi-médias tels que des images de démonstrations ou des vidéos quand cela s’avère utile ou nécessaire.

Gardez à l’esprit que beaucoup de vos visiteurs vont consulter votre site web sur leur appareil mobile, l’utilisation des images, des liens, des boutons et des listes peut rendre votre contenu plus agréable visuellement et plus facile à lire !

J’espère que cet article va vous aider à mieux optimiser votre site en SEO pour les moteurs de recherche. Avant toute chose, concentrez sur la rédaction d’un contenu de qualité, qui répond parfaitement bien aux besoins, aux attentes ou aux questions que peut se poser votre audience et surtout, prenez le temps de bien soigner votre mise en page etstructurer votre contenu d’une manière qui a du sens pour vos lecteurs.

Ce sont des éléments clés pour obtenir un bon référencement naturel et un bon classement sur les moteurs de recherche!

Le réseautage: une activité essentielle à tout administrateur potentiel

Gouvernance | Jacques Grisé

À chaque semaine je donne la parole à Johanne Bouchard* qui agit à titre d’auteure invitée sur mon blogue en gouvernance. Ce billet est une reprise de son article publié le 22 juin 2015.

L’auteure a une solide expérience d’interventions de consultation auprès de conseils d’administration de sociétés américaines et d’accompagnements auprès de hauts dirigeants de sociétés publiques.

L’auteure a une solide expérience d’interventions de consultation auprès de conseils d’administration de sociétés américaines et d’accompagnements auprès de hauts dirigeants de sociétés publiques.

Dans ce billet, elle aborde le sujet de l’importance du réseautage, un préalable à l’obtention de postes d’administrateurs.

Quels conseils une personne qui connaît bien les rouages du processus de composition des CA d’entreprises privées, publiques, petites ou grandes, peut-elle prodiguer, simplement et concrètement, au sujet du thème du réseautage ?

Bonne lecture ! Vos commentaires sont les bienvenus.

Réseautez | Parce que vous ignorez qui vous ignorez!

Bien que le vieil adage «…

View original post 760 mots de plus

Ubérisation des Experts-Comptables : de quoi parle-t-on ?

En décembre 2014, interviewé par le Financial Times, Maurice LEVY, le PDG de Publicis invente un néologisme : l’UBERISATION. « Tout le monde a peur de se faire ubériser et de subir le même sort que les chauffeurs de taxi, subitement concurrencés par les véhicules de tourisme avec chauffeur d’Uber… » dixit Maurice LEVY. Si cette nouvelle expression n’a pas encore été immortalisée par l’Académie Française, il y a de fortes chances pour qu’elle apparaisse dans la prochaine édition du Petit Larousse. En moins de 6 mois, l’Ubérisation est désormais sur toutes les bouches des dirigeants, économistes, syndicats et hommes politiques français.

La Profession d’expertise comptable n’échappe pas à cette règle et une partie de notre plénière de Genève y a d’ailleurs été consacrée. D’Ubérisation, il en sera évidemment question d’ici quelques semaines au 70ème congrès des Experts-Compables à Paris avec pour thème central, le Numérique.

A l’aube de ce rassemblement annuel des Professionnels du chiffre, interrogeons-nous sur ce que pourrait être réellement l’Ubérisation chez les Experts-Comptables ?

Car trop souvent dans votre Profession, ce phénomène de concurrence soudaine et violente n’est associé qu’à l’apparition des comptabilités en ligne et d’une façon plus générale aux offres dites Low Cost.

Il n’est pas d’article sur l’Ubérisation de la Profession qui ne cite pour seul exemple le fameux cabinet on line ECL Direct. Mais au-delà du Low Cost, l’Ubérisation est aussi :

  • « Collaborative »,
  • « Désintermédiation »,
  • « Révolution sociale »,
  • « Vecteur de satisfaction ».

Panorama des menaces réelles, potentielles ou à venir au travers de 5 hypothèses.

Hypothèse N°1 – Une économie collaborative

La multiplication des plateformes de mise en relation a fait naître une nouvelle économie dite collaborative et parfois solidaire. Pour quelques dizaines d’euros, je prête mes services de bricoleur, de chauffeur, de cuisinier… je loue mon appartement, ma tondeuse ou ma voiture.

Après les particuliers, ce phénomène touche désormais le monde de l’entreprise où chacun peut être son propre patron ou arrondir ses fins de mois tout en restant salarié.

Le chiffre d’affaires de cette nouvelle économie devrait se multiplier par 25 d’ici une petite dizaine d’années d’après PwC pour dépasser les 300 milliards d’euros. On ne peut donc pas parler de phénomène de mode ou passager !

Bien sûr, tous les métiers ne sont pas touchés, car beaucoup restent protégés par leur réglementation.

C’est le cas de la tenue de comptabilité qui ne peut être réalisée pour le compte d’entreprise à titre d’indépendant. Même si beaucoup de comptables s’affranchissent de cette réglementation, cela reste un phénomène « circonscrit ».

Si une entreprise contourne la loi en imaginant un montage juridique « astucieux » (c’est le cas par exemple d’Ornikar pour les auto-écoles et bien évidemment d’Uber pour les taxis), ou si plus simplement un assouplissement de la réglementation autorise la tenue de la comptabilité par des « bookkeeper » il y a fort à parier que nous verrons fleurir des milliers d’offres de services de tenue à bas coûts.

Beaucoup d’experts-comptables disent s’y être préparés mais il n’est pas certains qu’ils en mesurent l’impact réel.

Hypothèse N°2 – Une désintermédiation de la relation client

Aujourd’hui, vos clients sont digitalisés (tablette, smartphone,…) et reçoivent en direct des offres de logiciels de comptabilité et de gestion en ligne. Elles leur proposent des outils de pilotage et des offres utiles pour gérer leur entreprise.

Un accès direct est souvent proposé à l’expert-comptable qui devient de facto « invité » de la plateforme. Son influence s’affaiblit inéluctablement.

Imaginez par exemple que le solde de trésorerie de votre client soit tendu. La plateforme lui propose immédiatement son service de recouvrement des créances clients. En ayant la main mise sur la gestion de vos clients, ces plateformes peuvent multiplier les services et les produits additifs à l’infini !… « Pour 12€ de plus par mois, accédez à tel ou tel service… ».

Et pourquoi pas des offres de paye ou de juridique (statuts en ligne…).

Contrairement à l’hypothèse N°1, l’enjeu ne se situe plus au niveau de la comptabilité mais plutôt sur l’accompagnement de gestion, et plus généralement le Full Services comme le définit l’Ordre des Experts-comptables (conseil en gestion, financement, assurance, investissements, etc.).

Or tout le monde sait que, demain, les marges se reconstruiront avec ces services… pas avec les bilans. A l’heure des choix des outils collaboratifs, les Experts-comptables devraient exiger de leur fournisseur informatique qu’il s’interdise de « vendre directement » aux entreprises. Le cabinet doit avoir la maîtrise de la relation clients a fortiori quand il a joué le rôle de prescripteur !

Les gros cabinets l’ont bien compris. A commencer par In Extenso avec le rachat de l’éditeur Ibiza qui lui assurera une totale indépendance. Fiducial poursuit aussi cette politique depuis plus de 20 ans.

 Hypothèse N°3 – Une révolution sociale du portefeuille clients

Le salariat est-il mort ? Allons-nous vers une économie d’auto entrepreneurs ?

C’est dans ces termes que Frédéric Fréry, professeur à ESCP Europe introduit sa présentation « Échapperez-vous à l’Ubérisation ? » dans une vidéo Precepta stratégiques du 16 juillet dernier.

La menace du modèle social actuel rejoint l’hypothèse N°1 décrite précédemment, mais il s’agit ici d’envisager l’Ubérisation par le prisme de vos clients et non plus de vos seuls cabinets.

Qu’adviendra-t-il si le modèle économique français était majoritairement constitué d’auto-entrepreneurs d’un côté et de plateformes de l’autre ? On imagine mal la capacité contributive et les besoins de ces microstructures équivalents à celles de vos entreprises actuelles aussi petites soient ces dernières.

Ainsi, la révolution numérique et l’Ubérisation peuvent grandement impacter les cabinets par le seul fait qu’ils modifieront la composition de leur portefeuille clients. Cette 3ème menace nous paraît inéluctable.

Hypothèse N°4 : combler une insatisfaction latente

Les deux principaux piliers de l’Ubérisation sont : le prix et la satisfaction (ou la chasse à l’insatisfaction).

Une étude récente sur l’Ubérisation (il en existe désormais des centaines sur le web !) explique clairement que l’objectif des Barbares, c’est dans ces termes que l’on appelle les « Ubérisants », est de cibler prioritairement les secteurs d’activité aux deux caractéristiques suivantes :

  1. Il existe un fort effet de levier pour baisser les prix avec le recours aux nouvelles technologies,
  2. Il existe un déficit de satisfaction de la part de la clientèle servie.

S’agissant du prix, nous l’abordons ci-après dans l’hypothèse N°5 et le Low-Cost.

Arrêtons-nous un instant sur l’insatisfaction.

Toutes les études le prouvent, à commencer par les résultats permanents du baromètre Sat Tools (un outil de mesure de la satisfaction clients des Experts-comptables), vos clients sont satisfaits pour ne pas dire très satisfaits de vos prestations.

Pour autant, il perdure un « espace d’insatisfaction », une sorte de talon d’Achille de la Profession : les Experts-comptables sont réactifs et non pas proactifs. Ils interviennent vite et n’hésitent pas à donner de leur personne, mais très (trop) souvent a posteriori.

Deux raisons pour expliquer cette situation :

  1. Il est quasiment impossible d’anticiper tous les besoins des clients et tous les événements susceptibles de toucher leur entreprise (il faudrait a minima les voir tous les mois),
  2. Les Experts-comptables vendent toujours des services aux clients qui leur demandent ; or précisément, ils devraient les convaincre de les acheter dès lors où ils sont persuadés qu’ils leur seront utiles pour la bonne conduite de leurs affaires. Cette démarche d’argumentation est trop souvent assimilée à de la vente forcée dès lors où le client n’a pas pris conscience de son besoin latent. C’est un vaste débat !…

Résultat, cette situation génère de l’insatisfaction de la part des clients accentuée par une ambiguïté dont les Experts-comptables sont pour grande partie responsables, n’en déplaise à nos lecteurs. Au moment de contracter avec leurs futurs clients, ils se présentent quasiment tous comme les co-pilotes de l’entreprise.

Or dans l’imaginaire du client, le co-pilote est celui qui prévoit tous les événements à venir. Le client est bercé par l’illusion que l’expert-comptable va lui tracer la route en permanence. C’est d’une part, techniquement difficile, et d’autre part ça serait très cher à un moment où le client est très regardant sur les tarifs.

Si nous faisons le lien avec l’hypothèse N°2, la désintermédiation de la relation client, on se rend compte très rapidement que les plateformes de gestion en ligne peuvent pallier cette insatisfaction. Ce phénomène sera accentué par le fameux « Big Data ».

Les exemples pour l’expliquer sont nombreux et pourraient faire l’objet d’un prochain article. Mais ce qui est certain, c’est qu’en analysant en permanence la position de trésorerie de votre client, ses dus fournisseurs et clients, son portefeuille de commandes avec les acomptes à venir, ses charges abonnées et récurrentes, celles à venir… la « machine » est capable de l’alerter sur un éventuel incident de trésorerie à près de 3 mois… et de lui proposer un accompagnement adapté.

Pendant que vous serez occupé par les longues périodes fiscales, les offres d’accompagnement en ligne prendront le relais de votre relation « Client » pour le plaisir de ce dernier. Certains réveils peuvent être difficiles…

Hypothèse N°5 : le Low Cost !

Nous avons gardé le plus « simple à percevoir » pour la fin. L’Ubérisation est évidemment Low Cost.

Numérisation, facture électronique, comptabilité de trésorerie, devis en ligne, communication digitale, coffre-fort électronique, portail déclaratif, Gestion Electronique des Documents, Cloud, Business Intelligence,… est-il nécessaire de rappeler toutes les technologies abordées au prochain congrès de l’Ordre et qui sont autant de possibilités pour gagner en productivité et baisser le coût des dossiers.

Bien sûr, l’Ubérisation est avant toute chose numérique, et toutes les tâches de saisie et de contrôle peuvent être semi automatisées, voire complétement automatisées. On va remplacer du temps homme par du temps logiciel. Mixées avec des modèles de commercialisation digitale, on imagine aisément la floraison à venir de cabinets 100% en ligne.

ECL Direct, comme mentionné en introduction, a ouvert le bal. Déjà plusieurs dizaines de cabinets l’ont déjà rejoint :ComptaInTouch, ça compte pour moi, Compt@Direct, Le Net Expert Comptable, Socic, la Compta Clémentine pour ne citer qu’eux.

La digitalisation de la donnée client et la simplification des seuils peuvent accélérer l’arrivée de nouveaux entrants sur le marché, à commencer par les banques : on en parle depuis 20 ans !

La Profession d’expert-comptable est donc ubérisable comme toutes les autres…

Face à cette déferlante de nouvelles technologies, et comme tous les optimistes clairvoyants aiment le rappeler, il existe autant de menaces que d’opportunités. Mais une chose est certaine, les cartes vont être rebattues. Les cabinets dont les honoraires de tenue sont encore prépondérants seront évidemment les premiers concernés. Ceux qui se sont déjà positionnés (spécialisation technique ou sectorielle) sont beaucoup mieux préparés.

Comme le rappelle le Président de l’Ordre à ses membres : « les Experts-Comptables seront de plus en plus « EXPERTS » et de moins en moins comptables. Nous allons inéluctablement vers une montée en gamme des missions pour pallier à la banalisation de la tenue.

En matière numérique, l’alternative consiste donc à innover en proposant des offres aussi compétitives voire meilleures que les plateformes « barbares ». Les Experts-Comptables doivent épouser la digitalisation sans perdre leurs valeurs (confiance, proximité, indépendance…) : ne pas changer sa façon d’être mais sa façon de faire, thème de notre dernier rassemblement à Genève.

La loi Macron du 6 août 2015 leur ouvre des perspectives de missions aux périmètres très larges. En alliant ces opportunités avec le pouvoir des nouvelles technologies (mise en réseau avec les clients, imprégnation totale dans leur chaine de valeur et travail collaboratif), gageons qu’ils pareront aux 5 hypothèses envisagées précédemment.

Par Jerome CLARISSE RCA

10 outils en ligne pour créer des infographies

BY

Un dessin vaut mieux que de long discours. Le refrain est connu. Le développement  de l’usage des infographies dans la presse , dans les médias, dans l’édition ces dernières années est une tendance lourde des nouveaux moyens d’informer.

Nous sommes abreuvés d’informations tous les jours. Une « infobesité » chronique à laquelle il est difficile d’échapper. Pour mieux mémoriser, mieux comprendre des informations, notamment statistiques ou géographiques rien de mieux qu’un diagramme, une cartographie ou un schéma explicatif. Rien de mieux qu’une bonne infographie.

Pour créer une belle infographie de nos jours plus besoin de vous plonger dans Photoshop ou être un virtuose d’Illustrator. Le net propose de nombreux outils en ligne qui permettent de créer de magnifiques infographies en quelques minutes. Voici une liste de 10 d’entre eux. 10 outils en ligne pour créer des infographies.

Venngage

Venngage

Venngage est un excellent outil pour vous lancer dans la création de votre première infographie. Il propose des centaines de modèles prêts à être utilisés pour y insérer vos données. Vous obtiendrez des visuels de qualité à télécharger dans différents formats ou à partager sur un site ou sur les réseaux sociaux.
Lien: Venngage

Infogr.am

Infogram

Infogram a su se occuper une des premières places dans ce marché très encombré des outils pour créer des infographies. Ce n’est pas un hasard. L’outil propose des modèles de qualité et une prise en main immédiate. Plus de 2 millions d’infographies créées avec Infogram et des utilisateurs prestigieux comme EuroNews ou l’Huffington Post.
Lien: Infogram

Visme.co

Visme

Encore un outil bien pensé qui va vous permettre de réaliser de brillantes créations graphiques sans avoir besoin d’être un virtuose des outils graphiques. Visme permet de créer des infographies, mais aussi des animations, des présentations interactives, un Cv ou encore des bannières.
Lien: Visme

Canva

C

Canva fait partie  des incontournables de cette liste. Je lui ai d’ailleurs consacré un article complet il y a quelque temps de cela sur OutilsTice. Canva, c’est un studio graphique à la portée de tous. Canva peut être utilisé dans de nombreuses situations, il peut aussi et c’est important mis dans les mains de vos élèves. Utile et ludique.
Lien: Canva

Easelly

Easelly

J’aime beaucoup Easelly. Il offre comme la plupart des autres outils des modèles prêts à servir. Ils sont ici de qualité et un moteur de recherche particulièrement utile vous permettra de choisir le mieux adapté à votre projet. Chaque modèle est ensuite personnalisable à souhait et vous pourrez y ajouter des fonds, des pictos, du texte, des diagrammes etc.
Lien: Easelly

Tableau

Tableau
Anciennement InfoActive, Tableau est plus délicat à manipuler. Il est intéressant cependant par la possibilité qu’il offre de connecter votre infographie à la source de données de manière dynamique. Quand les données évoluent, l’infographie en ligne évolue aussi en temps réel.
Lien: Tableau

PikToChart

PikToChart

PikToChart avait également eu droit  par le passé a un article complet sur Outils Tice. L’outil m’avait conquis par sa facilité d’utilisation et le rendu très pro des infographies générées. Je l’ai re-visité à l’occasion de ce nouvel article et je n’ai pas changé d’avis. C’est un excellent outil qui va dégager l’éditeur des contraintes techniques et lui permettre de se concentrer sur l’essentiel: la collecte et le sens à donner à l’information.
Lien: PikToChart

Creately
creately

Creately est un outil en ligne qui permet de créer très facilement graphiques et diagrammes. IL est imbattable pour la réalisation de cartes mentales et a un atout de taille : il permet de travailler en mode collaboratif. Creately propose plus de 10 000 modèles ou templates sur lesquels vous appuyer pour vos propres créations.
Lien: Creately

Google Charts

Google Charts

Vous pouvez aussi vous tourner vers l’incontournable Google. Si vous devez créer une visualisation de données pour votre site ou blog, Charts de Google est une solution simple pour créer une infographie dynamique. De nombreux modèles sont présentés et réutilisables facilement.
Lien: Google Charts

Knoema

Knoema
Knoema n’st pas à proprement parler un outil pour créer des infographies. Ce site est cependant un bon point de départ pour tous ceux qui veulent explorer l’univers de la datavisualisation. Knoema, que j’ai présenté ici, compile des milliers de datas publiques issues de centaines de sources concernant la plupart des pays du monde pour en proposer des représentations graphiques interactives.
Lien: Knoema

Pigeon : ce que l’on sait sur l’algorithme impactant les résultats locaux

Google Pigeon et le SEO Local

Mise à jour majeure, Google Pigeon a impacté le SEO Local dans les pays où elle a été déployée. Rappel de ce qu’en a dit Google, et de ce qui a pu être observé.

 Google a confirmé que Google Pigeon avait bien été déployé en France.

Pigeon est le nom d’une mise à jour importante de l’algorithme de Google qui a modifié ce qu’on appelle le référencement local, c’est-à-dire les résultats que remonte le moteur pour les requêtes associées à un lieu (même implicitement).

Google Pigeon a été déployé aux Etats-Unis le 24 juillet 2014, et dans les autres pays anglophones fin 2014 (le 22 décembre). Le moteur de Mountain View n’a pas précisé, comme il peut le faire parfois, le pourcentage de requêtes impactées par cette mise à jour, mais la secousse ressentie a été très sérieuse. Selon un sondage réalisé outre-Atlantique quelques mois après le déploiement, sur 600 SEO et responsables de site interrogés, plus de la moitié estiment que Google Pigeon a eu un impact négatif sur les entreprises. Et près de 6 sur 10 ont déjà changé, ou vont changer leur stratégie à cause de Pigeon. C’est dire l’importance de cette mise à jour.

Google n’a publié aucune annonce officielle concernant cette mise à jour. Mais le moteur l’a bien confirmée. Pour l’anecdote, il se trouve que ce nom de Pigeon n’a pas été choisi par Google, contrairement à Penguin ou Panda. Le nom Pigeon a été donné par un spécialiste américain bien connu des SEO, Barry Schwartz, en clin d’œil aux pigeons qui ont la faculté de pouvoir retrouver certains lieux, a-t-il expliqué.

Caractéristiques officielles : ce que Google a dit sur Pigeon

7 pack resto 350
Pack de 7 résultats épinglés sur une carte à la suite d’une recherche locale. © Capture Google

Si rien n’a été publié sur les blogs officiels, Google a toutefois pudonner à Barry Schwartz quelques détails sur cette mise à jour. On sait ainsi qu’elle impacte les résultats remontés sur Google Maps, mais aussi ceux qui remontent dans les résultats classiques. Et notamment ceux qui sont listés au sein des « packs » dédiés, qui regroupent de 2 à 7 lieux épinglés sur la carte qui apparaît après une recherche locale (voir exemple ci-contre).

Google a aussi expliqué que le « nouvel algorithme dédié à la recherche locale était désormais mieux lié à la recherche classique ». Plus précisément, les critères qui font remonter un résultat dans Google Maps et dans les « packs » sont désormais plus proches de ceux employés pour classer les résultats classiques. D’après Google, Pigeon est donc censé mieux inclure les centaines de critères utilisés dans le cadre de la recherche classique, mais aussi le Knowledge Graph, l’orthographe, les synonymes et « bien d’autres choses ». Le moteur a aussi précisé avoir amélioré « les paramètres de classement lié à la géolocalisation et à la distance ».

Les conséquences de Pigeon observées par les spécialistes

Outre ces explications venant de Google, viennent aussi les observations des référenceurs. Ces derniers sont à peu près d’accord sur ces trois tendances fortes de Google Pigeon :

 1- D’après l’outil, fiable, de Moz qui suit les mouvements dans les pages de résultat sur un grand nombre de mots clés outre-Atlantique, la mise à jour Pigeon a considérablement fait baisser le nombre de requêtes faisant remonter un pack. Une baisse conséquente, de l’ordre de 25%, a même étéobservée. Quant au nombre de résultats contenus dans ses packs, après le déploiement de Google Pigeon, Moz a remarqué que « les packs de 4, 5, ou 6 résultats sont toujours aussi rares. Mais le nombre de packs de 3 résultats a augmenté considérablement, alors que le nombre de packs de 7 résultats a baissé de presque autant. »

 2- La carte sur laquelle se trouvent les résultats qui remontent après une requête localisée s’est rétrécie. « Google a souvent, mais pas toujours réduit ce périmètre de recherche », a ainsi fait pu remarquer le spécialiste américain  Mike Blumenthal.

Google Pigeon a pu faire perdre beaucoup de visibilité à des commerces

Conséquence évidente de ces deux tendances : les sites listés à l’intérieur des packs ont pu changer. Certains commerces qui apparaissaient après une recherche locale ont donc pu sortir de la liste des résultats les plus visibles…

 3- Les annuaires qui listent des entreprises et leur adresse ont gagné en visibilité sur les résultats remontés par Google. C’est ce qu’a notamment pu noter Matt McGee, rédacteur en chef du site spécialisé Search Engine Land. Selon lui, la mise à jour Pigeon a par exemple pu profiter à des sites comme Yelp, ou TripAdvisor, voire même Hotels.com sur certaines requêtes. Il s’étonne d’ailleurs de ne pas voir de site dédié à un seul hôtel, ou un restaurant en particulier avant la deuxième, voire la troisième page de résultats pour certaines requêtes.

Bref, là encore, comme pour chaque mise à jour, la nouvelle visibilité de certains sites peut donc se faire au détriment de celles d’autres sites. Attention, donc, à ne pas faire partie du mauvais groupe…

Les facteurs qui ont gagné en importance après Pigeon

Par ailleurs, chaque année, aux Etats-Unis, un sondage interroge des dizaines de spécialistes du SEO Local pour comprendre les facteurs utilisés par Google pour classer les résultats d’une recherche locale. Or, cette année, ils étaient sollicités pour voter sur les facteurs qui avaient le plus été impactés par Pigeon… Parmi les facteurs qui ont vu leur importance croître, les trois plus souvent cités étaient l’autorité du domaine du site, puis la proximité de l’endroit de la recherche avec l’adresse de l’entreprise et, enfin, la qualité ainsi que l’autorité des liens pointant vers le domaine.

Les conseils d’un spécialiste

ad 200
Aurélien Delefosse, consultant en webmarketing, spécialiste du SEO et auteur d’un ouvrage sur le référencement local.© A.D

Le JDN a demandé à un spécialiste du SEO, Aurélien Delefosse, auteur d’un ouvrage sur le référencement local, ce qu’allait changer cette mise à jour. Et surtout, comment y faire face.

Selon lui, « ce déploiement ne changera pas fondamentalement ce que nous connaissions auparavant en France, avec une présence déjà très forte de Tripadvisor, PagesJaune, ou Yelp », estime-t-il.

Pour faire face au mieux à cette mise à jour, ce spécialiste recommande de privilégier les leviers suivants :

 S’inscrire sur les sites et les annuaires déjà positionnés, « afin d’avoir du trafic venant de ces sites, mais aussi des liens sur des sites thématiques de confiance ».

 Mettre en place un annuaire de ses boutiques via une page de type « store finders », « surtout quand les boutiques physiques disposent de leur propre site, car cela permet de maximiser les chances de se positionner ».

 Obtenir des citations et des liens entrants de qualité.

En résumé, de manière plus générale, Aurélien Delefosse observe que « la tendance de Google est de favoriser les sites d’envergure et les marques bien en place, mais également ses services. Il faut donc s’imposer comme un site de référence, tout en exploitant les annuaires des sites qui ressortent dans les résultats de recherche. »

30 outils Twitter à connaître pour gagner des followers

Découvrez 30 outils qui vous aideront à avoir plus de followers et à mieux utiliser et analyser Twitter. N’hésitez pas à partager l’article sur les réseaux sociaux.

Augmenter le nombre de followers sur Twitter

Twitfox

TwitFox ajoutera automatiquement à vos favoris les tweets relatifs aux mots clés de votre choix. Intéressés par votre profil, ces utilisateurs de Twitter vous assurent une réelle valeur ajoutée. Cet outil propose des options avancées pour une meilleure qualité d’audience.
Twitfox - Automatically favorite tweets that are relevant to your niche

SocialBro

SocialBro est une plateforme de marketing pour Twitter. L’outil permet à la fois d’analyser, engager et de monétiser vos audiences. Proposant de puissantes options de recherche, il vous permet d’orienter efficacement vos audiences cibles : clients ou influenceurs. Un bon outil très pratique pour commencer augmenter le nombre de ses followers sur Twitter.
Socialbro

Twibble

Twibble permet l’ajout des RSS (blog, Pinterest, YouTube…) et de choisir le moment pour envoyer vos tweets et d’accroitre votre audience. L’outil marketing ajoute de belles images à chacun de vos tweets, les envoie aux moments voulus et incite vos audiences cibles à vous suivre et à les partager de façon automatique.

twibble

BirdSong

Le BirdSong est un outil d’analyse pour des réseaux sociaux de type Twitter, Facebook et Instagram. Il vous permet de rendre vos campagnes marketing plus efficaces et d’identifier de nouvelles possibilités pour accroitre votre audience. En vous permettant d’analyser n’importe quel compte public en seulement cinq étapes, il vous assure une meilleure qualité d’audience.
Bird-Song

Tweepi

Tweepi, c’est un outil de gestion de compte gérer le follow / unfollow pour Twitter. En un simple clic, il vous permet d’arrêter de suivre les personnes qui ne vous suivent pas, de suivre celles qui vous suivent, de supprimer les inactives et de découvrir de nouveaux auditoires afin de les suivre.
Tweepi :: manage your Twitter account

JustUnfollow

Le JustUnfollow est un outil de gestion des comptes Twitter et Instagram. Il vous permet de trouver les utilisateurs inactifs, d’identifier les unfollowers afin de vous désabonner et de garder la trace des actions ayant affecté vos abonnés et unfollowers.
Right friends, everywhere | Find and unfollow twitter users who unfollowed me

TweetAdder

Tweetadder est un outil de gestion automatisé permettant d’accroitre le nombre des followers sur Twitter. L’outil vous aide à séduire vos lecteurs potentiels et à développer des relations étroites avec les clients existants. Il permet d’accroitre les trafics vers votre site web en réalisant la promotion de votre activité pour maximiser les conversions.
TweetAdder Software- Social Promotion, Twitter Management, Marketing, Build Twitter Followers, | Building your Twitter Follower Base

Partager du contenu sur Twitter

Link Plug

Linkplugapp propose des fonctions permettant à vos abonnés de partager automatiquement votre nouvelle publication. En créant une fiche sur votre activité, vous faites de chaque partage social une occasion de promouvoir votre marque.
Grow Brand Awareness Sharing on Social Media | Link Plug

Sniply

Sniply, outil de partage de contenu, vous aide à générer du trafic en attachant un appel à l’action avec chaque lien que vous partagez. Il vous permet de transformer vos followers en utilisateurs et clients.
sniply

Pay with a Tweet

Pay With a Tweet, vous aide à donner aux membres de la communauté l’accès à votre contenu ou votre produit dès qu’ils tweetent ou réalisent un post à ce sujet. L’outil fait ainsi en sorte de créer une réaction en chaîne virale de façon à vous générer un « buzz » social.
Pay with a Tweet - The First Social Payment System

Click to Tweet

Click to Tweet permet de promouvoir plus facilement un message fort sur votre site ou dans votre contenu. Il suffit de rédiger le message à partager par les autres, de créer un lien personnalisé et de le partager. Toute personne qui clique sur le lien verra votre message ajouter automatiquement dans leur boite de statut. En cliquant dessus, ils tweetent votre message.
Click to Tweet | The easy, tweet about this link generator | Twitter advertising & marketing tool · ClickToTweet.com

Twilighter

Twilighter, vous permet de rendre plus facile pour vos lecteurs, le partage de votre contenu sur Twitter. L’outil met également en évidence les contenus les plus partagés pour guider les nouveaux visiteurs sur les contenus les plus populaires qu’ils devraient partager à leur tour.
twilighter

Programmer facilement un tweet

Sociallymap

SociallyMap est une solution pour vous permettre de diffuser automatiquement vos contenus vers vos différents profils de réseaux sociaux. Les publications se font avec les bons formats et dans des timings adaptés. L’outil relaye également des contenus en provenance d’autres sources dans vos différents réseaux sociaux. Des fonctionnalités qui vous permettent de vous concentrer sur les tâches les plus importantes.
Sociallymap

Buffer

Bufferapp, outil de programmation des tweets, vous permet de publier facilement dans des réseaux sociaux : Twitter, Facebook et Linkedin. Une solution simple pour programmer rapidement la diffusion d’un contenu en provenance de n’importe quel autre site Internet dans vos médias sociaux, collaborer avec les membres et avoir une analyse sur la portée de vos messages.
buffer

 

Twitterfeed

TwitterFeed, comme son nom l’indique, est un outil vous permettant de gérer et de planifier vos flux sur Twitter. Il possède des fonctions vous permettant de configurer correctement vos tweets.
twitter-feed

DLVR

Dlvr, est un outil permettant de délivrer des articles avec plus de simplicité et d’efficacité. Il se veut une solution pour gagner du temps, partager intelligemment et engager des audiences sur Twitter, Facebook, Linkedin Google+… Vous pouvez diffuser des flux, des fichiers images et des promotions via une seule et même plateforme.
dlvr

IFTTT

Ifttt, vous permet de créer facilement des connexions entre les services. Les connexions se font via plus de 153 canaux parmi lesquels on peut citer Facebook, Evernote, Weather, Email et LinkedIn. À chaque action de votre part, Ifttt prend le relais pour la diffuser en y attachant un élément déclencheur qui incite vos auditoires à réagir.

Ainsi, vous pourrez facilement partager du contenu automatiquement, changer automatiquement l’avatar de votre profil Twitter quand vous changez celui de votre Facebook etc.
ifttt

Clocktweets

ClockTweets vous permet de programmer vos tweets dans le temps. Il vous suffit de vous connecter à Twitter, d’accepter cet outil et de commencer à programmer vos tweets.
Programmez vos tweets avec amour • Clocktweets.com

Hootsuite

HootSuite est une application conçue pour gérer plus facilement votre ou vos comptes Twitter, seul ou en équipe.
hootsuite

Tweriod

Tweriod est une application conçue pour vous permettre de mieux connaitre les heures de présence de vos followers. Elle analyse vos tweets et celles de vos followers de façon à vous indiquer les meilleurs timings pour diffuser vos tweets. Cet outil de Twitter gratuit vous aide ainsi à atteindre le maximum de monde.
Tweriod - Get to know when your Twitter followers are online the most.

Mesurer et monitorer Twitter

Bringr

Bringer est un outil de monitoring et de mesure pour les réseaux sociaux. Il surveille et analyse en temps réel les conversations autour de votre activité et vous alerte par email, SMS en proposant des recommandations d’actions.
Bringr - Gérer votre présence sur les réseaux sociaux de la conversation à la conversion

Twitter Counter

TwitterCounter est un outil de statistiques pour Twitter. Il donne un aperçu global sur l’activité de votre compte afin de vous permettre d’atteindre plus d’impact avec vos tweets.
Check your own Twitter Stats - Twitter Counter

TweetStats

TweetStats est un outil conçu pour vous donner des données statistiques sur l’activité de votre compte Twitter. Il donne une progression de l’impact de vos tweets par heure, par jour et par mois afin de vous permettre de programmer vos tweets pour les meilleurs timings.
TweetStats :: Graphin' Your Stats

Colibri

Colibri, outil d’écoute et de monitoring, vous permet de savoir ce que les gens disent de votre marque et de vos concurrents. Des données importantes pour aller directement à la rencontre des clients et mettre en place une stratégie d’influence des décisions d’achat. Il vous aide à mesurer votre réputation.
Maximize Online Brand Visibility - Colibri IO (Free Trial)

Social Mention

SocialMention est un moteur de recherche sur les réseaux sociaux. Vous aurez accès en temps réel à l’impact de vos actions sur les réseaux sociaux, blogs, commentaires etc.
Real Time Search - Social Mention

Followerwonk

FlollowerWonk est un outil d’analyse complet pour votre compte Twitter. Il vous permet de comprendre les comportements de vos followers, de trouver et de suivre de nouveaux influenceurs dans votre secteur d’activité. Il vous offre également la possibilité de comparer votre performance avec celle des autres et de partager vos rapports avec tout le monde.
Followerwonk: Twitter analytics, follower segmentation, social graph tracking, & more

Divers outils Twitter

Trends24

Trends24 est l’outil qui vous permet de connaitre les dernières tendances Twitter aussi bien dans votre ville et votre pays qu’à l’échelle mondiale. Il vous donne une vision globale sur les sujets-chocs de dernières 24 heures.
Worldwide | Top Twitter trends today | trends24.in

Tame

Tame vous aide à suivre et regrouper les conversations de vos followers cibles sur Twitter. Vous recevrez un rapport des sujets, des liens et des intérêts de vos followers.
Tame | Welcome

Topsy

Topsy permet de rechercher et d’analyser tous types d’informations présents sur Facebook ou Twitter : liens, tweets, photos, vidéos ou influenceurs. Il vous aide également à avoir l’œil sur les tendances et les sujets-chocs de dernières heures.
Twitter Search, Monitoring, & Analytics | Topsy.com

Twinitor

Twinitor est un outil de recherche et de surveillance pour Twitter. Grâce à lui, vous pouvez rechercher et surveiller en temps réel tout type d’information (mots-clés, expressions clés…).
Twinitor: twitter search and monitoring.

N’hésitez pas à partager les outils que vous utilisez pour gérer votre compte Twitter via les commentaires de cet article.

Auteur :

Quels sont les moteurs et les freins à la digitalisation des entreprises ?

 Floriane Salgues

Mettre en oeuvre la transformation numérique de son entreprise : un enjeu de taille. Le rendez-vous d’affaires Marketing Digital One to One, qui se tient les 4 et 5 juin à Biarritz, a interrogé des décideurs marketing sur les freins et les moteurs rencontrés au sein de leur organisation. Résultats.

Celebrating 10 Years of WordPress.com & Automattic

The WordPress.com Blog

This year marks the 10th birthday of WordPress.com and our parent company, Automattic. We are proud to have served this community of millions: from writers, photographers, artists, and small and large publishers, to business owners and entrepreneurs.

View original post 333 mots de plus