Un talent n’est pas une compétence

Comment découvrir et développer vos talents cachés ?

Un talent, comme la peinture, est en partie inné. © pressmaster – Fotolia.com
Pour le coach Xavier Cornette de Saint-Cyr, il est indispensable de différencier talent et compétence. « Une compétence est un savoir-faire qui a été appris et suffisamment expérimenté pour être utilisable dans l’exercice d’une fonction ou dans la réalisation d’une tâche. Mais un talent, qu’il soit sportif, artistique ou technique est en partie inné ».
Le coach définit le talent par 4 éléments : facilité, plaisir, reproduction et reconnaissance. Finalement, un talent est quelque chose que vous effectuez aisément,  qui vous donne du plaisir, que vous pouvez reproduire et qui est reconnu par les autres. « Passez ces éléments au crible. Si à chacune de ces caractéristiques, votre réponse est oui, alors vous avez affaire à un talent qui vous est propre. A vous de le développer ».

Un talent se forge dès l’enfance

Vos talents se sont développés dès l’enfance.© Daria Filiminova – Fotolia.com
« Un talent est toujours présent dès les premières années », affirme Gilles Noblet, coach en évolution professionnelle et réalisation personnelle. Les récentes découvertes de neuroscientifiques prouvent que les connexions synaptiques entre les neurones se forment avant 3 ans. Entre 3 et 15 ans, les connexions inutilisées se perdent.
Ce que vous faites avec facilité dès l’enfance peut être perfectionné une fois adulte et cela devient un point fort, un talent qui permet d’avancer et de progresser. Les talents diffèrent d’un individu à l’autre car personne ne possède le même type de connexions. « Pour repérer vos talents, rappelez-vous votre enfance », conseille Xavier Cornette de Saint-Cyr. « Certains savent très tôt entrer en relation avec les autres, d’autres savent réparer un jouet ou en inventer un. Ces talents se révèlent et montent en puissance tout au long de votre vie. »

Un talent est reproductible

 

« Le talent est en partie inné, mais s’entraîner à le reproduire est important. »
Un talent n’est pas un acte isolé. Il se reproduit fréquemment tout au long de la vie.Si je réussis une fois un soufflé au fromage ou un problème statistique, je n’ai pas forcément un talent de cuisinier ou de mathématicien. Mais, si chaque semaine je cuisine un soufflé à la perfection ou si je résous des équations difficiles, je peux affirmer que je dispose d’un talent. Le talent est en partie inné, mais s’entraîner à le reproduire est important.
Pour Gilles Noblet, »un talent demande à être exercé et reproduit encore et encore. En entreprise par exemple, le talent allié à une solide expérience pratique permet de sortir du lot ». Xavier Cornette de Saint Cyr est du même avis : « Lorsque l’on fait quelque chose avec talent, on sait le reproduire, ce n’est pas une réussite isolée ».

Un talent doit être reconnu par les autres pour se développer

« Quand on exerce ses talents et qu’ils sont reconnus, les obstacles s’effacent. » © Nyo009 – Fotolia.com
Xavier Cornette de Saint-Cyr est catégorique. « Un talent doit être toujours reconnu par les autres ». Gilles Noblet va dans le même sens. « Chaque individu est unique et porte en lui une façon d’être et de faire inimitable qui est reconnue comme telle par les autres. Cette singularité est le capital le plus précieux d’une personne pour réussir professionnellement. »
La reconnaissance est primordiale pour reconnaître et développer un talent. Dans le monde du travail, trop de talents en friche ne sont pas exploités par manque de reconnaissance. La personne travaille alors à contre-emploi. « En revanche quand on exerce ses talents et qu’ils sont reconnus, les obstacles s’effacent et tout se passe facilement », précise Gilles Noblet.

Accomplir une tâche avec talent rend heureux

« Nous faisons dix fois mieux ce que nous aimons faire. » © Catwoman – Fotolia.com
Le talent est lié au bonheur. Un pianiste moyen, qui à force de travail intensif et monotone gagne des concours, n’est pas forcément talentueux. Faire quelque chose avec talent procure toujours du bonheur. Ce bonheur est lié à la facilité. « Même si vous devez faire un effort, il ne mangera pas toute votre énergie. Vous en tirerez donc de la satisfaction et du bonheur », affirme Gilles Noblet.
Pour le coach, qu’il s’agisse de la vie personnelle ou de la vie professionnelle, nous avons tendance à faire plus facilement ce qui fait plaisir. « Nous faisons dix fois mieux ce que nous aimons faire. Le résultat est optimal. Tout le monde y gagne, employé comme employeur. En entreprise, on obtient donc les meilleurs résultats lorsqu’on met les personnes en adéquation avec leurs talents ».

Le talent permet de franchir tous les obstacles

Le talent rend capable de s’adapter à toutes les situations. © eelnosiva – Fotolia.com
Un talent ne doit pas être figé. Il doit s’adapter à toutes les situations. « Dans un univers complexe, il faut gérer les incertitudes », déclare Annie Sarthe-Innocenti, devenue coach après 30 ans passés dans des directions générales de sociétés.
« Les entreprises ont besoin de personnes capables d’adapter leurs talents au monde compliqué qui nous entoure, qui s’adaptent très vite à un nouvel univers. Mais la capacité de s’adapter aux obstacles est aussi un atout dans la vie privée » précise la spécialiste.

Le talent et la facilité sont liés

Apprendre en souriant est une preuve de talent.© BillionPhotos.com – Footlia.com
Pour repérer les talents cachés, Xavier Cornette de Saint-Cyr conseille de reprendre l’histoire de votre vie et de vos réussites en vous posant les questions suivantes : « Qu’est-ce qui m’ a semblé facile ? » « Sur quelle caractéristique me suis-je appuyé ? ».
Le coach souligne l’importance de la distinction entre ce que l’on sait faire avec naturel et aisance et ce que l’on a appris laborieusement. « Par exemple, parler anglais après l’avoir appris sur les bancs de l’école n’est pas un talent mais un savoir-faire.Apprendre 5 ou 6 langues étrangères avec facilité est la preuve d’un réel talent. » En prenant conscience de cette situation, vous pourrez avancer plus vite avec une consommation d’énergie raisonnable.

Un environnement de travail trop strict empêche le déploiement des talents

L’environnement de travail doit être conçu de manière à stimuler et reposer l’esprit © Kzenon – Fotolia.com
L’environnement de travail joue une place primordiale dans le développement d’un talent. « Un environnement trop rigide ne permet pas le déploiement et la reconnaissance des talents », affirme Annie Sarthe Innocenti. « 90% des entreprises travaillent avec des process et un environnement stricts. Elles se privent ainsi des talents de leurs employés. »
Selon elle, il faut inventer de nouveaux modèles de management qui permettent de reconnaitre les qualités personnelles des employés à tous les échelons. Les start-up sont un bon exemple de ces nouvelles entreprises qui font confiance à leurs employés et leur laissent une marge de manœuvre. « Les grandes entreprises commencent à s’intéresser aux méthodes d’organisation et de management des start-up », conclut le coach.

Etre conscient de ses points forts

 

Appuyez-vous sur vos qualités pour développer vos talents. © Olly – Fotolia.com
Pour Xavier Cornette de Saint-Cyr, il est inutile de gaspiller de l’énergie pour tenter d’améliorer ses points faibles. Selon lui, « mieux vaut apprendre à découvrir vos points forts et s’appuyer sur eux. Nous sommes souvent très conscients de nos faiblesses et pas assez de nos qualités. Cela ne signifie pas qu’il ne faut pas tenter de s’améliorer dans les domaines où l’on ne réussit pas, mais plutôt se demander si ce point faible est vraiment important ou vital. S’il est inutile, autant ne pas se focaliser dessus ».
La première utilité d’un talent, c’est de donner de la confiance en soi. « La confiance en soi permet d’ôter nos doutes et nos craintes et nous permet d’accomplir davantage et mieux ce que nous désirons » rappelle Gilles Noblet.

Lister ses talents

Dans « J’ai des talents formidables ! », Xavier Cornette de Saint-Cyr définit une liste de talents. Lesquels sont les vôtres ?

  • L’hyperactif, qui a toujours le besoin d’avancer
  • Le flexible, capable de s’adapter à l’imprévu
  • Le vérificateur , rationnel et logique
  • Le structuré, qui décompose ses projets en étapes
  • Le précis, concentré sur l’objectif
  • Le leader, qui aime commander
  • L’enthousiaste, qui voit le bon côté des choses
  • Le responsable, qui s’engage sur ses actes
  • Le communicant, qui sait faire passer des messages
  • L’empathique, qui aime la relation à autrui,
  • Le conciliateur, qui génère de la confiance
  • Le révélateur de talents, qui détecte ce qui est unique
  • Le visionnaire, qui détecte les courants avant les autres
  • Le résilient, qui rebondit malgré les critiques.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s