LEVER DES FONDS : POURQUOI ? COMMENT ​? COMBIEN ?

 

Pour réussir levée fonds, question d\'équilibre... préparation.

Pour réussir sa levée de fonds, tout est question d’équilibre… et de préparation.

La levée de fonds n’aura bientôt (presque) plus de secret pour vous grâce à cette introduction au sujet réalisée par Jérôme Masurel, CEO de l’incubateur 50 Partners.

Financer sa startup est un impératif pour un entrepreneur qui souhaite accélérer son développement. À lire les journaux spécialisés, c’est parfois même un succès en tant que tel. Mais attention, lever des fonds n’est pas une fin en soi, et le chemin jusqu’aux investisseurs est souvent long et difficile. Lever des fonds mérite une vraie réflexion et une solide préparation.

POURQUOI LEVER DES FONDS ?

L’objectif est de bénéficier de ressources financières supplémentaires pour accélérer un projet. Des investisseurs (Business Angels ou fonds d’investissement) amèneront des fonds sous forme d’augmentation de capital et recevront en échange une part du capital (5-10-20-30%). Ces investisseurs espèrent que la société soit revendue un jour à une valeur plus élevée, leur permettant de réaliser ainsi une plus-value.

Les principaux éléments qui constituent l’opération sont :
–       le montant levé,
–       le type d’investisseurs sollicités (individus, fonds de capital risque, etc)
–       la valorisation de la société (ou le nombre d’actions que l’entrepreneur accepte de céder en échange des fonds),
–       le pacte d’actionnaire (qui régit les relations des associés et les droits de chaque actionnaire).

Il est important de comprendre les enjeux et les conséquences d’une levée de fonds avant d’accueillir des investisseurs au capital.

Avantages d’une levée de fonds :

–       Bénéficier de capitaux supplémentaire pour développer son projet
–       S’entourer d’investisseurs susceptibles de soutenir le projet
–       Se forcer à définir des objectifs précis, organiser un reporting des indicateurs clés

Inconvénients d’une levée de fonds :

–       Perdre une partie du contrôle de sa société
–       Dédier du temps et de l’énergie à lever les fonds
–       Être contraint à trouver une “sortie” (vente, rachat d’actions) pour les investisseurs

Si ces contraintes ne correspondent pas bien à votre projet, il est possible de financer son entreprise par d’autres moyens :
–       Aides et subventions publiques : la BPI offre notamment de nombreuses solutions pour les projets innovants
–       L’autofinancement, si la société génère des bénéfices
–       Prêts et banques : certains organismes prêtent aux jeunes entreprises, les banques interviennent auprès de projets plus matures.

Si, au contraire, la levée de fonds vous convient, alors il faut bien se préparer.

COMMENT LEVER DES FONDS ?

Le succès d’une levée de fonds dépend principalement de l’équilibre que l’entrepreneur réussira à trouver entre les différents éléments de l’équation : maturité du projet / montant demandé / investisseurs sollicités / valorisation et conditions proposées.

Si, par exemple, un entrepreneur qui débute son projet cherche à lever 100.000€ et s’adresse à des fonds de capital risque. Il ne pourra pas conclure sa levée. A l’inverse, si un projet plus développé cherche 2 millions d’euros auprès de Business angels, il aura beaucoup de mal.

Il est donc primordial de connaître parfaitement chacun de ces éléments (où en suis-je réellement dans l’avancement de mon projet, ai-je fait la preuve du concept ? De quel montant ai-je vraiment besoin et comment dépenserai-je ces fonds ? Quelles sont les organisations de business angels auxquelles je peux m’adresser ? Quels sont les critères de sélection d’un fonds de capital risque ? Quelle part du capital puis-je raisonnablement offrir pour ce financement ? etc..)

Il est également possible de faire appel à des conseils professionnels en matière de financement. Les “leveurs de fonds” vous aideront par exemple à bien définir cet équilibre et à contacter les investisseurs. Le coût d’une telle prestation peut aller de 5% à 10% du montant levé.

Enfin, les présentations faites aux investisseurs sont un élément déterminant pour convaincre. Il faut donc préparer soigneusement les supports pour qu’ils traduisent au mieux le potentiel du projet ; et s’entraîner très sérieusement à l’oral.

ATTENTION À BIEN CHOISIR SES INVESTISSEURS

Les entrepreneurs attachent souvent trop d’importance à la valorisation “faciale” d’une opération de levée de fonds. Il est important de considérer le pacte d’actionnaire comme une partie intégrante du deal. Il vaut parfois mieux avoir une valorisation plus basse et des conditions de pacte plus souple que l’inverse.

Enfin, le choix des investisseurs est d’autant plus important que, plus que l’argent qu’ils apportent, ces nouveaux associés seront présents aux côtés de l’entrepreneur et pourront avoir un impact important dans le développement de la société par les conseils et contacts qu’ils apporteront. Ils peuvent aussi être un frein s’ils ne partagent pas la même vision que l’entrepreneur.


 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s